PLU : les réserves du maire rejetées

Publié le 19 Octobre 2016

PLU : les réserves du maire rejetées

L’enquête publique sur le Plan Local d’Urbanisme Intercommunal (PLUI) de l’Eurométropole de Strasbourg s’est déroulée du 4 Avril au 20 Mai 2016.

 A Wolfisheim, des remarques ont été formulées par 2 personnes, la commune et les associations Arbres et WPA. Elles ont été analysées par le commissaire enquêteur qui a apporté ses conclusions le 30 Aout 2016.

Les remarques et propositions du maire ont été largement rejetées par le commissaire enquêteur qui n’a pas été dupe des manœuvres de contournement du maire pour éviter de construire des logements sociaux.

Les conseillers de la minorité s’étaient exprimés dans ce sens lors de la délibération en conseil municipal de Janvier 2016.

WPA vous présente un résumé partiel des conclusions du commissaire enquêteur sur les propositions du maire et de WPA ainsi que nos analyses.

 

Pour en savoir plus :

https://www.strasbourg.eu/actualites/-/asset_publisher/lG7u/content/avis-favorable-de-la-commission-denquete-sur-le-plu-intercommunal#.V_1TlPmLTIU

 

Propositions du maire de Wolfisheim :

1. Le maire demande de classer le triangle rouge réservé à la mixité sociale à 100% dans le périmètre d’aménagement du Scheidweg.

PLU : les réserves du maire rejetées

Réponse du commissaire enquêteur : avis favorable

WPA avait dénoncé cette manœuvre du maire visant à retarder la possibilité de construire rapidement des logements sociaux dont le déficit nous vaut une pénalité financière de 46.000€ en 2016.

 2. Le maire a réclamé un emplacement réservé pour mixité sociale sur les terrains qui appartenaient à Lingenheld et qui ont été acquis par le service des pompiers (SDIS).

Réponse du commissaire enquêteur : avis défavorable

WPA s’était opposé à cette proposition du maire de construire des logements au milieu d’une zone artisanale. L’avis défavorable du commissaire enquêteur était prévisible et conforte WPA qui dénonçait une manœuvre du maire pour justifier le manque légal de logements sociaux à Wolfisheim.

 3. Le maire a réclamé de conserver la zone du SDIS en zone commerciale

Réponse du commissaire enquêteur : avis défavorable

WPA avait dénoncé cette manœuvre du maire qui peut apparaître comme une opposition à l’extension du SDIS.

Le commissaire enquêteur s’est prononcé comme WPA contre la proposition du maire.

 4. Le maire a réclamé de modifier le classement du triangle entre le COW et l’A351 afin d’y autoriser la construction de logements.

PLU : les réserves du maire rejetées

Réponse du commissaire enquêteur: avis favorable à condition de s’assurer de la qualité de vie pour l’habitat et les activités économiques.

WPA s’était opposé à la volonté du maire de construire des logements dans cette zone exposée au bruit, à la pollution et excentrée.

 5. Le maire a réclamé de pouvoir imposer « si besoin » un quota de logements sociaux aux programmes immobiliers de plus de 2 logements.

Réponse du commissaire enquêteur: avis défavorable

Pour WPA, la disposition « si besoin » aurait permis un caractère aléatoire de la décision à la « tête du client ».

Le commissaire enquêteur s’est prononcé comme WPA contre la proposition du maire.

 

Propositions de l’association WPA :

1. WPA a demandé que l’objectif du PLU respecte le nombre de logements sociaux à construire selon la loi ALUR (25% du parc de logements) en tenant compte du déficit constaté depuis 2001.

Réponse du commissaire enquêteur: avis défavorable. Il propose de maintenir la production de 19 logements sociaux par an compte tenu de la mutualisation de l’objectif sur l’ensemble du territoire de l’Eurométropole.

WPA en prend bonne note.

 2. WPA a dénoncé l’insuffisance routière de la future zone du Scheidweg.

Réponse du commissaire enquêteur: avis défavorable. Selon lui, il sera possible d’avoir 3 accès à cette zone :

-          par le prolongement de la rue de la 2ème DB

-          par une route à créer sur le rond point du COW

-          par l’aménagement d’un carrefour spécifique au droit du COW

WPA maintient qu’il eut été préférable d’élargir la zone urbanisable jusqu’au rond point du COW, en faisant supporter le coût de l’accès par l’aménageur plutôt que par le contribuable.

3. WPA a signalé l’insuffisance de la desserte en transport en commun de la future zone du Scheidweg

Réponse du commissaire enquêteur : La zone est en effet excentrée par rapport aux lignes de bus actuelles mais la fusion entre l’Eurométropole et la communauté de communes Les Châteaux  pourrait engendrer une refonte du réseau bus.

WPA doute que la refonte du réseau bus améliore la déserte du Scheidweg.

4. WPA a réclamé l’élargissement du chemin rural longeant l’Ouest du fort Kléber pour assurer la desserte future des zones urbanisables en y intégrant la piste cyclable des Forts.

Réponse du commissaire enquêteur : la circulation routière sur la piste des Forts n’est pas envisagée.

WPA rappelle que cet emplacement réservé depuis 1983 au POS est abandonnée par le maire.

5. WPA a réclamé que le PLU permette de créer sur le terrain de l’ancienne gendarmerie, un véritable centre urbain avec un zonage spécifique.

Réponse du commissaire enquêteur : Avis défavorable. Le classement actuel permet de créer du logement mais aussi des commerces et des équipements.

WPA est conforté dans ses idées : il est possible de créer sur ce lieu, un véritable « centre de village ».

--------------------------------------------------------------------

Rédigé par WPA

Publié dans #Urbanisme

Repost 0