Echange de services ou de biens.

Publié le 6 Août 2015

WPA rappelle son projet d’ouvrir d’ici à la fin de l’année, un relais de l’Accorderie de Strasbourg à Wolfisheim pour mettre en relation les personnes de Wolfisheim et celles des communes voisines souhaitant un échange gratuit de services ou de biens.

N’hésitez pas à nous rejoindre en remplissant le bordereau en fin d’article.

Plusieurs adhésions ont déjà été enregistrées et les échanges ont commencés. N’hésitez pas à nous rejoindre en remplissant le bordereau ci-joint en bas d’article. Une réunion générale entre accordeurs sera organisée en septembre. Nous vous rappelons que l’inscription est totalement gratuite.

Ci-dessous, nous vous transmettons quelques autres possibilités d’échange sur la ville de Strasbourg

 

Extraits de l’article du 8 juillet 2015 paru dans Rue 89 Strasbourg

 

À Strasbourg, plusieurs réseaux encore hésitants se structurent, certains sont fonctionnels et proposent des alternatives crédibles à la consommation classique.

1.     Des services et des savoirs, échange de bons procédés

  • Accorderie de Strasbourg, 13A Rue du Hohwald 67000 Strasbourg, Tél: 07 50 90 70 07.

Tout se troque, même le temps. C’est d’ailleurs la seule monnaie utilisée par les « accorderies ».

  • SEL (système d’échange local) de Strasbourg, Maison des associations – 1a place des Orphelins à Strasbourg, Tél : 06 06 49 95 12.

Là aussi, la monnaie c’est le temps. Ainsi, une heure de service équivaut à 60 grains de sel que l’on peut ensuite utiliser pour demander un service à quelqu’un d’autre.

  • Troc Savoirs, 32 rue du Docteur Schaffner à Strasbourg, Tél 03 67 07 00 65 ou 06 23 69 33 19. Le Réseau d'échanges réciproques de savoirs.

 

  1. Mon p’ti voisinage La Guiardais 67000 Strasbourg

Le réseau profite d’un système de géolocalisation de ses utilisateurs pour qu’ils trouvent les personnes les plus proches de chez eux.

 

  1. La choucroute du voisin

S’inviter à la table du voisin, c’est tout à fait possible. Moyennant un peu d’argent, il suffit d’aller se balader le ventre vide sur les sites

  • VoulezVousDîner    pour trouver un petit plat qui bouleverse un peu les habitudes.

foyer de l’église Saint Guillaume, 1 rue Munch

l’EHPAD Emmaüs-Diaconesses, au 33 rue de la Tour à Koenigshoffen

 

  1. L’auto-partage, très utilisé pour les voyages, moins pour les déplacements.
  • Blablacar, les internautes peuvent partager la route et les frais du déplacement.
  • Drivy permet aux particuliers de louer leur véhicule parmi les 360 proposés à Strasbourg.
  • OuiCar propose la location de voitures entre Strasbourgeois.
  • Citiz Alsace, dont l’ambition est de réduire le nombre de voitures utilisées par les Strasbourgeois en leur permettant de se les prêter.

 

  1. Dormir au sec pour pas un rond
  • le Couchsurfing consiste à héberger son prochain à titre gratuit.​
  • AirBnB propose plus de 1 000 logements à louer à Strasbourg

 

  1. Moins cher que les soldes, la seconde vie des vêtements

 

  1. Tout se loue…
  • Costockage répertorie les garages, box et entrepôts qui n’ont pas d’utilité pour leur propriétaire.
  • E-loue : sites de consommation collaborative
  • la Grande Débrouille propose aux particuliers de vendre, louer voire troquer leurs affaires.
Formulaire d'inscription au Relais de l'Accorderie

Formulaire d'inscription au Relais de l'Accorderie

Rédigé par WPA

Publié dans #Accorderie

Repost 0